vendredi 13 mai 2011

Adagiarsi per non cadere , Romanze de Max Bruch

Bruch-Romance Op.42



Romanze  …  nostalgie  d’un  idéal  qui  s’éloigne  et  qu’on  ne peut  rattraper  …

«    Come  sempre, gli  uomini esprimono le  loro  qualità migliori quando  vivono l’incerto  equilibrio fra  il possesso e la perdita. Quasi  la vita non fosse altro cha  avanzare su un  filo  sottile teso sull’abisso .  Adagiarsi, vorebbe dire  cadere. … »

Que  je  traduirais    approximativement   par   : Toujours les  hommes  expriment  le meilleur  d’eux-mêmes  ,  lorsqu’ils  sont  sur  le  point  de  perdre  ce  à  quoi  ils sont  attachés  , comme  si  la  vie  fut  d’avancer  sur   un fil  subtile  tendu   au-dessus  de l’abîme .  S’étendre   (avouer ?) ,voudrait  dire   tomber  . 

 Certes   tu  ne  le  dis pas   dans  ce  contexte  ,  et  ici  , je  changerais   la conclusion en  vision  plus  pessimiste :  Lorsqu’il   n’y a plus  rien  à prouver , plus rien  à quoi  se  raccrocher  et  que  tout  vous échappe   , "Adagiarsi  per  non cadere " .
Evidemment  c'est  beaucoup  plus modeste   !  Sans panache  !


Revenons à la   musique  , à cette  mélodie  qui  me semble si  bien  exprimer  , après la condamnation  des premières mesures  ,le  regret  , le  renoncement  et  la résignation .... ..mais pas  l'oubli,  dans la persistance du  motif   revenant  aussi régulièrement   que le flux et le  reflux des  vagues  de nos  souvenirs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire