vendredi 20 mai 2011

Franz Schubert Last Quartet No. 15 in G major D. 887 II. Movement. " L'insoutenable idée d'un bonheur inaccessible" .

.Franz Schubert D. 887 opus posthume161 .1826

Quartet à cordes No. 15 en  sol majeur . (2/4 Andante un  poco  moto)


Affirmation vitale au terme d'une période de doute sur lui-même. Libération d'une angoisse intérieure sur la reconnaissance de son état de musicien ... Tout se mêle sans doute pour créer le sentiment d'inconfort et d'urgence qui permet la naissance du quatuor en sol majeur (le dernier ).. [comme] la mise en route du quatuor en la mineur au début de 1924 avait également été significative d'une volonté de dépassement de soi-même.....


C'est au violoncelle qu'il appartient de chanter le thème de l' Andante un poco moto . La caractéristique première de ce thème est certainement sa simplicité, une simplicité qui pourrait être paisible si le contrepoint des autres instruments ne venait inquiéter son exposé.
Mais il est clair ici que la paix ne peut être acquise qu'au-delà d'un tragique profond . C'est bien une progression dans l'angoisse que propose après deux mesures de scansion rythmique à l'unisson , un nouveau motif , violemment contrasté dans son rythme et son intensité en sol mineur. Les images conflictuelles se reforment aussitôt, traits fulgurants en triple croche , grondements rapides à l'unisson des instruments. elles appellent le souvenir des trémolos du premier mouvent et ceux-ci arrivent aussitôt , entrainant un large épisode à la violence désespérée et au climat fantastique ....
(Brigittte Massin )


Aucun commentaire:

Publier un commentaire