lundi 30 mai 2016

Macbeth monologue "la reine est morte"

Macbeth's Monologue (Roman Polanski 1971

"Elle devait mourir  un  jour ou  l'autre . le moment  serait  toujours  venu de dire  ce  mot-là. ! Demain   , et  puis  demain, et puis  encore demain  glissent  à  petits pas de jour  en  jour jusqu'à la  dernière syllabe du  registre  des  temps et tous nos hiers ont éclairé pour des sots le  chemin de la poudreuse  mort . Eteins-toi, éteins-toi , court  flambeau.  La vie  n'est qu'une ombre qui  passe,  un  pauvre acteur  qui  se pavane et s'agite  durant son  heure sur la scène  et qu'ensuite on  n'entend plus;  c'est une  histoire  dite  par  un  idiot, pleine  de fracas  et de  furie et qui ne signifie rien ."

Shakespeare  Macbeth ,acte  V scène  V

samedi 28 mai 2016

"Le malheur c'est la pensée" ,Alfred de Vigny

Jean   Baptiste  au  désert   par   Gérard  de  Saint   Jean

Rendez-nous, rendez-nous  nos  faibles corps d'argile,
Le coeur  qui  souffrit tant et  tout l'être   fragile;
Frappez  le  corps, blessez  le  coeur, versez  le  sang,
Et nous souffrirons  moins qu'au  séjour   languissant
Où  l'âme en  face  d'elle est seule et  délaissée
     Car le  malheur  c'est  la  pensée.

(Satan  , le  choeur  des réprouvés  d' Alfred de  Vigny)

mercredi 18 mai 2016

samedi 14 mai 2016

Le voyage de Skirnir (mythologie nordique)

 Le chagrin d'amour de  Freyr

 le chagrin d'amour de Freyr

Le dit de  Skirnir aussi  appelé  le  Skirnisfor (le voyage  de  Skirnir)

Poème  de   42  strophes


Sans conteste selon   Régis  Boyer  il  s'agit  d'un  rite  de fécondation  , le  hiéros  gamos des  grecs.

D'un côté  des dieux  Vanes  , Freyr (parfois désigné  comme le  plus grand des dieux ),  fils de  Njordr  et de  SkadiSkirnir est son  serviteur .
De l'autre  la race des   géants  Gymir et sa femme  Aurboda  et  leur  fille  Gerd (la terre  ).


Freyr  s'étant  assis  dans  Hlidskjalf  (le trone d'Odin   d'où  l'on voit   tout) regarda dans le  Jötunheimr (le pays des géants) et y vit une belle fille qui  se rendait de la  halle  de son  père  à son  pavillon . Et  il  en  conçut  grands désirs .
Devant  l'humeur   mélancolique de  son  fils  , Njördr demande  à Skirmir  d'interroger  Freyr  sur  les  raisons de  sa tristesse.
Freyr  révèle à  Skirmir  son  amour pour  Geldr qu'il  ne  peut  épouser  sans transgresser  les régles  , les géants  étant  ennemis  des  Vannes .
Pourtant , il envoie  Skirmir  faire à sa place sa demande au  géant  Gymir et  accorde  à son  serviteur  pour  cette  mission,  son  cheval et  aussi  son  épée magique  (qui se bat  toute  seule).
Tragique conséquence puisque  privé de cette  épée  , au  Ragnarok , Freyr  sera  vaincu  .
Skirnir accomplit  avec succès sa  mission  mais la  belle  après  beaucoup  de  résistance  ne  donne son  consentement  que  grâce à  l'intervention  de  la  magie et impose comme  condition  un délai  de  neuf  nuits qui désespère  Freyr .

"Longue  est une  nuit,
Plus  longues deux nuits
Comment  languirais-je   trois nuits ?
Souvent un  mois  m'a paru moins  long
Que  cette demi-nuit  d'ardente  veille "


Source  L'Edda  poétique  de  Régis  Boyer , , une mythologie  de  Vikings

lundi 9 mai 2016

Les Ases et les Vanes

Je suis donc  passée  à  l'Edda  poétique  de  Regis  Boyer , qui   outre  la  Voluspa  , base  de   l'Edda de  Snorri  Sturluson,   rassemble   un  grand nombre  de poèmes des scaldes  islandais  qui  ont bâti les  mythologies scandinaves  .
Une question   reste  pour  moi  très  obscure (entre autres  !!!)
Voluspa  ou  Edda de  Snorri  parlent bien  de  deux races de  dieux  les  Ases  et  les   Vanes .
On  y  apprend  aussi que  dans les temps anciens  un  conflit  (titanesque  !)  opposa  les deux races  et  qu'à  défaut de pouvoir   parvenir  à  une  victoire , les dieux  avaient  échangés  des  otages  afin   d'assurer une paix  durable .
Mais qui  étaient   ces dieux qu'on  voit  "apparaitre" (1) entre  le  IX et  XIIIème  siécle  dans  une  Scandinavie   christianisée   ? d'où  venaient  en particulier  les  Vanes qui  semblent   s'être  fondus  dans  le   panthéon  des  Ases ? lesquels se seraient  imposés  aux  autres.
Sans   m'avancer  ,  leurs attributs , leurs  vocation , leurs "caractères " suggèrent   des  différences entre  ces deux catégories  divines , Freyr et son  double  Freya (Vanes) sont manifestement  des dieux de  la fertilité , les  chars  solaires , le culte  autour  du  cheval  et  de son sacrifice , la roue semblent puiser dans les  fonds  indo-européens et/ou hindous comme  les triades  Odin-Thor -Tyr, Njord-Freyr-Freyia, Vidar-Vili-Vé rappellent   Jupiter-Mars-Quirinus ou  Zeus-Poséidon-Hades ou encore Varuna-Indra-Mitra du Rig -Veda  ou Anu-Enlil-Ea des  Babyloniens .
Si  on  veut   satisfaire  un  minimum  de  curiosité quant  aux  origines  des  mythes scandinaves , on  ne peut  faire   l'économie  d'une  aventure dans   l'histoire pour  tenter de  suivre les  idées  nées du  brassage  des peuples ou dans  les  mythologies comparées pour oser  chercher  une trame culturelle  cohérente .
l'Edda  poétique  de  Régis  Boyer  est  certainement  un  bon  instrument si  l'on n'est pas effrayé  par sa densité  !


(dans  leur   forme écrite bien entendu !)