vendredi 22 juillet 2011

Andersen , La Reine des neiges


La Reine des neiges

D'après  Hans Christian Andersen
Connaissez-vous la Reine des Neiges ?
Sans doute vous souvenez-vous de ce joli conte et en gardez-vous le sentiment d’une histoire un peu triste , un peu froide !
Si l’enfant que vous étiez a versé quelques larmes sur les aventures de Guerda et de Kay , l’avez-vous relu récemment et n’y avez-vous pas découvert l’aspect tragique de cette histoire !
Comme tous les contes sa fin est heureuse , parce qu’il ne faut pas trop attrister les enfants et qu’on peut faire intervenir un bon dieu et des anges pour contrer les manigances du diable .
Mais si l’histoire se joue dans notre monde où l’homme n’a pas le secours des créatures merveilleuses, les efforts de Guerda ont de grandes chances de rester impuissants ; alors Kay peut rester à jamais prisonnier de la Reine des neiges et l’éclat de miroir empêcher définitivement son cœur de battre.

Si vous avez oublié , rappelez-vous …….

Le diable avait inventé un tour particulièrement mauvais ; il avait fabriqué un miroir qui possédait le pouvoir de réduire à néant tout ce qui s’y reflétait de bien et de beau, de noble et d’excellent et au contraire de faire ressortir en l’agrandissant tout ce qui était mauvais , méchant et laid .
Un jour le miroir se brisa et se répandit sur la terre en milliards de grains de sable . Lorsqu’ils pénétraient dans l’œil d’une personne , celle-ci ne pouvait plus l’enlever et elle ne voyait plus que le mauvais coté des choses et le pire était lorsque l’éclat pénétrait son cœur qui devenait dur et froid comme de la glace 


Dans une grande ville vivaient deux enfants , ils n’étaient pas frère et sœur mais s’aimaient comme s’il l’avait été .
L’été ils vivaient dans un jardin plein de fleurs qu’ils s’étaient construit entre leur deux maisons .....



.....mais l’hiver le froid et la neige les empêchaient de se rejoindre. Ils connaissaient bien la Reine des Neiges qui provoquait ces séparations régulières et la redoutaient sans l’avoir jamais vue . Un soir d’hiver Kay , le petit garçon la surprit dans un vol de flocons : elle était belle et gracieuse , mais de glace ; elle brillait , aveuglante mais non sans séduction. Avant de disparaître elle fit un signe mystérieux à Kay qui en fut tout ébranlé.
Au printemps suivant les enfants jouaient parmi les fleurs caressées par une douce brise quand Kay se frotta subitement les yeux et porta la main à son cœur ! Lorsque Guerda , sa petite amie voulu trouver la cause du mal , il la repoussa brutalement comme jamais il ne l’avait fait ; il s’en prit aussi aux roses qui pour lui se fanaient dès qu’il posait le regard sur elles .


A partir de ce moment, son caractère changea ; Guerda eut l’impression qu’il grandissait subitement en dédaignant leurs jeux d’hier .Elle en éprouvait beaucoup de chagrin parce qu’il prenait de moins en moins de plaisir en sa compagnie et qu’il semblait préférer celle de personnes peu sympathiques tout comme il préférait aux fleurs de leurs jardins , les fleurs qu’il découvrait dans les flocons de neige .
Et la Reine des Neiges revint , elle attira Kay dans son traîneau qui filait comme le vent ; elle l’embrassa une première fois et il oublia la sensation du froid ,puis une seconde fois et il perdit toute mémoire de Guerda et de leur jardin . Il ne voyait plus que la Reine des Neiges ; Il voulu lui raconter des choses qu’il connaissait , mais très vite il en perdit le goût, les joies d’hier avaient perdu toute saveur , ses anciens plaisirs lui paraissaient médiocres et dérisoires . Il regarda plus haut , très haut, très loin dans l’infini et au matin il dormait subjugué , aux pieds de la Reine des Neiges.




Restée seule Guerda désespéra ; elle pleura beaucoup pensant comme tout le monde que son ami était mort ; mais au printemps avec les rayons du soleil elle reprit confiance et partit à la recherche de Kay .....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire