mardi 19 juin 2012

" Album " (Wislawa Szymborska )


La mort  de  Chatterton  par   Wallis
Personne  dans ma  famille  ne  sera  mort d'amour.
Il  s'est  passé  des choses  , mais de   légende, bernique !
Des  Roméos  phtisiques ? des Juliette  diphtériques ?
Certains  ont  même   atteint  des âges  canoniques.
Jamais  une victime d'une lettre sans  réponse,
D'un  poème  de larmes  baigné !
Des  voisins  arrrivaient  toujours en  fin de  compte,
Avec  des  roses  et  des  pince-nez.
Pas  un  cas d'étouffement  dans  une  armoire  d'époque
au  retour  du  mari  de  la  dame  volage.
Ces mantilles,  fanfreluches et  diverses  défroques
n'ont  empêché personne  de  grimper sur   l'image.
Pas  de  visions de  Bosch,  aucun enfer  dans l'âme,
Jamais  de pistolets  à  l'aube  dans la  clairière
(s'il  leur  échoit  parfois une  balle  dans le  crâne,
c'est  pour  d'autres  raisons  et  sur une   civière).
Même  elle ,  regardez-là,  au chignon extatique,
Les  yeux  cernés   d'avoir  dansé  jusqu'au  matin,
fut  enlevée  par  la  vague  d'une  toux  hemorragique
mais pas  vers  son  danseur  et  nullement  de  chagrin.
Peut-être  un  autre  d'avant  les  daguerréotypes,
Mais pas  dans  cet  album  sinon je le  saurais.
Les  chagrins  s'égayaient,  les  jours  se  ressemblaient,
et  eux  tout  consolés, succombaient  à  la  grippe.
(W. S :  Je ne  sais  quels  gens)

1 commentaire:

  1. tout est dans l'ordinaire..
    ce que j'appelle le "côté lisse"

    RépondreSupprimer