vendredi 2 septembre 2011

The sonnet, William Mulready -John Dowland

William  Mulready  :  Le sonnet
John Dowland - I saw my lady weep

6 commentaires:

  1. Encore une découverte, que ce poème pour luth et chant. Heureusement qu'au milieu des journées tièdes, il y a la fulgurance des blogs, comme des fenêtres ouvertes sur des paysages de rêves.
    "Silence beyond, beyond all speech a wisdom rare, she made her sighs to sing, and all things with so sweet a sadness move, as made my heart at once both grieve and love".

    RépondreSupprimer
  2. Les blogs comme des fenêtres ouvertes , pour des voyages dans le temps et l'espace ... et des rencontres si chaleureuses .
    Merci Edith .

    RépondreSupprimer
  3. J'adore la musique élisabethaine... Dowland en particulier...

    J'ai eu le plaisir d'en écouter en direct au festival de Saintes ( Charentes Mar).. par Damien Guillon...

    d'autre part, connaissez vous la version qu'en a fait ( des chants de Dowland), le chanteur de rock "Sting", qui a fait tout un album, tout à fait dans "l'esprit des lieux", avec bien sûr sa note de voix particulière...

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas à quel album en particulier vous faites allusion , mais je connais en effet son répertoire "classique " .J'aime d'ailleurs particulièrement une pièce de Bach où il accompagne la chorégraphie de ma danseuse préférée Alesandra Ferri .

    RépondreSupprimer
  5. "song of the labyrinth"...
    voir la pochette: http://www.qobuz.com/images/jaquettes/0060/0060251703139_600.jpg

    RépondreSupprimer
  6. J'ai trouvé des extraits sur youtube ... J'aime beaucoup , je connaissais un peu .
    merci beaucoup . J'ai vraiment mes périodes élisabethaines , periode très riche dans tous les domaines .
    Je reprends si possible dans la journée le sujet "peinture " par mail ....A bientôt .

    RépondreSupprimer