jeudi 3 novembre 2011

Nocturne en barque ....(poésie chinoise )





Zhu Duan  première moitié  du  XVI°s



Nocturne en  barque
Sou  Che (Sou  Tseu-Tchan  ou Sou Tong P’o   ou  en  Pinyin : Su Dongpo
(1035-1101)
Une brise  susurre, légère  dans les joncs ;
J’ouvre la porte   :  c’est une pluie  de lune  qui  inonde le  lac.
Les bateliers  et les oiseaux des eaux  rêvent ensemble ;
De  grands   poissons  s’enfuient  tels  des  renards  agiles 

En  cette  nuit  profonde   où  hommes et  choses  s’ignorent,
Seuls mon  corps  et mon ombre ensemble  jouent.
 La houle  nocturne  dessine comme des  vers  de terre  sur  les berges,
La  houle  qui  tombe  s’accroche  au  saule  comme une  araignée  suspendue.

 En  cette vie qui  se hâte , au  milieu  des  tracas du  monde,
Une  image  éthérée passe  ainsi  parfois  devant nos  yeux, mais  combien  fugitive !
Le s chant du  coq   soudain , le  son  d’une  cloche au  loin : les  oiseaux  se  dispersent ;
J’entends les  tambours  des  pêcheurs  qui  s’interpellent pour le  retour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire