samedi 5 novembre 2011

Cioran : lucidité

ANTON BRUCKNER " 8 th SYMPHONY " ADAGIO - FEIERLICH LANGSAM " - TRISTE MELODIA - 

" Le malheur  veut   qu'une fois lucide  on  le  devienne toujours davantage :  nul  moyen  de  tricher ou  de  reculer " 

(Cioran)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire